Retrouvez nos actualités sur notre page Facebook
Le Relais de Lyme
Accueil

Le 3 avril 2019, le président de la SPILF (Société de Pathologie Infectieuse de Langue Française) a procédé à un véritable coup de force en prétendant remplacer le rapport de la HAS (Haute Autorité de Santé) sur la maladie de Lyme par un autre rapport, non endossé par la HAS, qui serait élaboré par les seules sociétés savantes, avec l’aval du directeur de la DGS, Jérôme Salomon. Ce coup de force fait exploser le travail de co-construction de recommandations (associations de patients, médecins et chercheurs), longuement élaboré par la HAS. Rejeter le travail de la HAS est aussi un camouflet pour sa présidente, Dominique Le Guludec.

La FFMVT (Fédération française contre les maladies vectorielles à tiques) a adressé le 9 avril 2019 un courrier aux plus hautes autorités concernées (Président, 1er ministre, ministre de la Santé).

Par ailleurs, suite aux tables rondes organisées par la commission des affaires sociales du Sénat du 27 mars au 10 avril 2019, et notamment aux échanges relatifs aux recommandations de bonne pratique (RBP) Borréliose de Lyme et autres maladies vectorielles à tiques (MVT), le Relais de Lyme a adressé un courrier au Pr Jérôme Salomon, Directeur Général de la Santé pour avoir quelques éclaircissements quant à l’avenir de ces recommandations (Lettre du Relais de lyme au DGS_07.04.2019). Voici sa réponse. Nous avons également adressé une lettre aux sénateurs dans la perspective de la quatrième table ronde de la commission des affaires sociales du Sénat, le mercredi 10 avril. Concernant un point de cette lettre, à savoir la façon dont la SPILF tente régulièrement de discréditer les associations en faisant un amalgame, nous rappelons que le Relais de Lyme tout comme la FFMVT n’ont aucun lien et aucune relation avec l’association « Le Droit de guérir ». Voir ici également le communiqué de la FFMVT.

Le bilan des auditions de la commission des affaires sociales du Sénat sur la borreliose de Lyme.

relais de lyme petite photo

 

 Le clip de prévention à diffuser largement

 

Le Relais de Lyme est une association de lutte contre les maladies vectorielles à tiques et est membre de la Fédération Française contre les Maladies Vectorielles à Tiques, créée en septembre 2015.

Dans le cadre de groupes de parole, les malades et ex-malades peuvent rompre l’isolement dans lequel ils sont souvent plongés, échanger sur leur vécu, exprimer leurs attentes et leurs besoins, s’informer et informer, se soutenir mutuellement par rapport aux dimensions humaines, sanitaires et sociales, administratives, thérapeutiques…

Des conférences sont également organisées (voir dans l’agenda)